CAM biesse cnc CAM busellato cnc CAM cosmec cnc CAM holzher cnc CAM homag cnc CAM masterwood cnc CAM scm cnc

CFAO CAM autoatique pour machines CNC Homag, Biesse, MAsterwood, Morbidelli etc...

woodLAB CAM Log-woodLABCAM

Interface woodLABCAM

woodLAB CAD est destiné aux menuisiers disposant d’un centre d’usinage à commande numérique appelé aussi CNC.

Témoignage d'un menuisier: ma CNC m'a sauvé !

Indissociable de woodLAB CAD, woodLAB CAM est un CAM entièrement automatique appelé aussi dans le jargon : « Black box ». Il ne s’agit donc pas d’un CAM avec une interface de programmation comme le sont Alphacam, Mastercam etc.

woodLAB CAM fonctionne sur base de règles, celles-ci servent à interpréter les différents usinages et perçages renvoyés par woodLAB CAD en fonction :

  • Des outils présents sur la CNC
  • Des caractéristiques du centre d’usinage

Toutes ces règles sont créées par le technicien lors de l’installation de woodLAB CAM chez le menuisier. Mais celui-ci, peut très facilement les modifier ou en créer des nouvelles.

woodLAB CAM est obligatoirement installé avec un post-processeur correspondant à celui qui pilote le centre d’usinage du menuisier. woodLAB CAM génère directement les programmes de fabrication dans le langage utilisé par la machine (par exemple Biesseworks, TPA, Woodwop, Genesis, CN12, Xilog etc).

Deta   Haco   Noblesse   Lismont   Van Belle   Vens & Thiers   Vebim   DB&S   Rogiers

Interface woodLABCAM Nesting

En clair, une fois le projet achevé sur woodLAB CAD, d’un simple clic, l’opérateur va créer automatiquement tous les programmes nécessaires à la fabrication de chaque pièce ! Si l’opérateur le souhaite, il aura toujours la possibilité de modifier des usinages (comme les entrées et sorties par exemple) avec l’application fournie par le constructeur de la machine.

woodLAB CAM met quand-même à disposition une interface minimaliste permettant à l’opérateur de la machine de programmer certains usinages facilement toujours à l’aide de wizard. woodLAB CAM vient en appui de woodLAB CAD et ne peut en aucune façon être considéré comme un CAM à part entière

Les post-processeurs actuellement disponibles:

  • Alberti (TPA)
  • Biesse (Biesseworks)
  • Biesse (XNC)
  • Biesse (Cid)
  • Biesse (CNI)
  • Biesse (Cix - BSolid)
  • Busellato Genesis Evolution
  • Busellato Genesis W95
  • Campus (Holzher)
  • Cosmec
  • Giben by Anderson (Syntec - Fanuc)
  • Giben by Anderson (Syntec - ISO)
  • Holz Her (DXF 3D)
  • Homag Weeke (Woodwop)
  • Masterwood
  • Morbidelli (Xylog)
  • Morbidelli (Xylog Plus)
  • OSAI
  • SCM (Xylog Plus)
  • TwinCAM (DXF 3D)
  • Uniteam (TPA)

Principes de base du post-processeur

CREATION DES REGLES ET PHASES

L’opérateur peut définir les règles d’usinage en liaison soit avec les informations géométriques (profondeur, type de parcours, etc.), soit avec le nom d’un fichier, soit du matériau etc. A titre d’exemple, on peut assigner une fraise au diamant sur un matériau et une fraise widia sur un autre.

TABLE ASSOCIEE AUX OUTILS.

Permet une liberté maximale d’association des noms d’outils à utiliser sur le CAD avec les noms des outils montés sur le CAM. Dans ce mode, l’opérateur qui travaille sur le CAD ne doit pas connaître comment la machine est configurée et si plusieurs machines sont disponibles, il n’est pas nécessaire de dédoubler la codification des outils.

CONFIGURATION DE LA MACHINE.

Permet de définir les caractéristiques particulières de la machine: coordonnées de travail, nombre de tours maximum du mandrin, coordonnées de changement d’outil etc.

TABLE D’ASSOCIATION DES USINAGES.

Permet de programmer des travaux particuliers à des outils définis par l’opérateur, comme par exemple dans le cas d’une coupe, nous pouvons assigner un usinage qui ne s’exécute pas d’un extrême à l’autre mais qui partant d’un point à mi-parcours repart vers l’autre extrémité pour terminer l’usinage. Cet artifice nous permet d’éviter que la lame n’endommage le chant en sortant. Concevoir cela directement sur le CAD serait coûteux et nécessiterait la programmation de deux usinages distincts définissant les directions etc. La gestion des usinages est programmable directement par l’opérateur ou par Quality Industriale.

MODIFICATION DES PARAMETRES.

Nous présentons à l’opérateur la visualisation graphique des pièces avec tous leurs usinages. Sur le côté du rendu graphique, trié par face, nous affichons tous les usinages avec leurs propriétés géométriques et technologiques. Grâce au menu contextuel, il est possible d’assigner sur les diverses opérations, de nouvelles caractéristiques géométriques, ou d’autres outils, lesquels sont définis par le CAD ou de nouveaux outils sur des géométries sans les propriétés technologiques que nous sommes en train de créer. Il est possible entre autres de changer la direction de l’usinage ou de la lame, de définir une typologie d’entrée et de sortie, d’imposer des passages répétés, de changer la position de la pièce sur la machine et/ou de la retourner. Activation ou pas du calibrage. Les modifications peuvent être effectuées soit avant l’exécution de la pièce ou en mode correction une fois l’exécution automatique réalisée.